Qui veut un avocat bien mûr ?

Publié le par Blandine

Je vais tenter une petite série sur les personnes que l'on peut croiser lors d'une procédure criminelle... En tout cas, ceux que moi j'ai croisé. Je sais, c'est sensiblement différent, m'enfin... Rappelons en guise de préambule que ma petite analyse sera subjective. Si vous voulez des informations z'officielles, allez voir des sites spécialisés, na !

Ca a l'air bon, hein ?


Aujourd'hui, l'avocat, personnage ô combien emblématique de l'institution judiciaire. Très sexy en robe noire, héros ou grand méchant dans les séries américaines, qui est cet huluberlu et surtout, quel est son rôle réel ?

Commenton cueille un avocat ?

Il y a trois possibilités d'accès à un avocat :

- Le payer vous-même si vous en avez les moyens (si vous les avez selon les règles établies, qui ne sont pas justes et blablabla, là n'est pas la question).

- L'aide juridictionnelle : Si vous êtes en dessous du plafond de revenus établi, ou si vous êtes victime d'un crime d'atteinte à la personne" (en cas de viol, entre autre), vous pouvez prétendre à ce que l'Etat, ce brave gars, prenne en charge vos frais de justice. Vous pouvez choisir vous-même votre avocat dans l'annuaire, mais gare, tous n'acceptent pas d'être rétribués ainsi et pour cause : ils y perdent beaucoup de sous.

- L'avocat commis d'office : Lui aussi est payé par l'Etat mais on ne peut le choisr. De plus, il intervient quand c'est vous qui êtes dans le collimateur de la justice.



Bon, mais à quoi il sert, ce monsieur ? (oui, oh, ou cette madame, mais ne gâchons pas les fantasmes !)

On imagine surtout l'avocat en pleine plaidoirie lyrique. Certes, mais ça, c'est une tâche parmi d'autres. Avant ils va devoir :

- Vous écouter débiter vos tranches de vie saignantes et faire le tri, traduire tout en faits juridiques. A ce stade, il est important de se rappeler que l'avocat n'est ni un ami ni un psy.

- Vous assister lors de vos premières démarches, comme la constitution de partie civile.

- Ensuite... Bah les démarches, c'est lui qui les fait toutes. Il est l'unique liren entre vous et les autres joueurs de la partie. Plus la peine de vous déplacer, sauf aux convocations. C'est-y po génial ? Par contre, c'est là, où il faut une confiance réciproque entre vous et cette personne.

- En théorie, il vous explique également à quoi vous attendre à chaque étape, mais bon, l'impro, c'est tellement plus drôle...

- Il vous accompagne lors des convocations. Et y reste généralement muet. Très décoratif et pas si inutile que ça en a l'air... Parce qu'ensuite il peut vous servir de traducteur. Et ça, c'est très appréciable, hein. Parce qu'un juge d'instruction, ça adore parler par énigmes.

- Enfin, et enfin seulement, il prépare le procès en coulisses... et vous donnera l'occasion d'assister à un beau show lors de l'audience... ou pas. Je vous dirai lorsque j'y aurai assisté.


Voilà donc qui est l'homme en noir qui vous suit pendant toute la procédure... Ne lui tapez pas trop dessus, il est fragile et tentte vraiment de faire au mieux, même si vous ne voyez pas son travail en coulisse.

Demain, on passe au juge d'instruction.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article